Infection de la vulve par une mycose vulvaire : quelques informations utiles sur la mycose vulvaire

La vulve n’est autre que l’ensemble des parties génitales externes de la femme, constituée par les grandes lèvres, les petites lèvres, le clitoris ainsi que l’entrée du méat urinaire et du vagin. Un grand nombre de femme peuvent rencontrer certains problèmes en relation avec leur zone vulvaire. Infections bactériennes, allergies, cancer vulvaire, mycose vulvaire ou vulvodynie sont des pathologies qui peuvent affecter la vulve. Pour cela, il est important d’effectuer des examens réguliers afin de détecter tout changement anormal au niveau de la région vulvaire et par suite prévenir l’apparition de ces maladies. En effet, plus le traitement est commencé plus tôt, plus les chances de vaincre la maladie seront meilleures. Alors comment détecter un éventuel problème vulvaire?

Tout comme vous examinez vos seins ou votre peau pour chercher d’éventuels changements anormaux, il est de même recommandé de se faire examiner la région vulvaire régulièrement par vous-même ou par un spécialiste. En effet, l’infection par les levures, communément appelée mycose vulvaire, constitue la pathologie vulvaire la plus courante, qui peut également s’étendre à une infection du vagin. Les symptômes typiques d’une mycose vulvaire incluent essentiellement des rougeurs, des démangeaisons et des pertes vaginales blanchâtres et pâteuses. Des brûlures peuvent également survenir au moment d’uriner.

Pour diagnostiquer une infection levurienne de la vulve, un échantillon des pertes vaginales  peut être étudié au microscope afin de confirmer la présence du champignon qui cause la mycose vulvaire. Une hygiène correcte et des médicaments antifongiques constituent généralement la base du traitement recommandé. Une crème ou des comprimés (ou bien les deux) peuvent être introduits dans le vagin ou appliqués sur la peau vulvaire. Ces médicaments peuvent être achetés sans prescription médicale, mais au cas où les symptômes ne disparaissent pas après le traitement, n’hésitez pas à vous rendre chez votre médecin.

Dans la plupart des cas, les médicaments antifongiques permettent d’éliminer la mycose vulvaire. Cependant, certaines personnes peuvent présenter un faible système immunitaire ce qui pourrait rendre le traitement de la maladie plus difficile.

Pour savoir plus sur la mycose vulvaire et les moyens pour y remédier, visiter notre site Mycose Vulvaire

© http://www.mycosevulvaire.com 2010.  On this site is information regarding mycose vulvaire Privacy Disclaimer Sitemap